Les transports: ma passion 14.

En ce dernier jour de confinement, mais attention, restons prudents, je relate ci-après deux anecdotes relatives aux deux farceurs qu’étaient mon Père et mon cousin Alban Coissard.

Lors d’un contrôle du fisc, concernant le contingentement des quantités de blé moulues à son moulin, mon Père avait malicieusement posé dans les sacoches du vélo du contrôleur, ce qu’il avait accepté, (il était venu d’Annecy par ce moyen de locomotion), deux bouteilles de « gnole ». Après lui avoir fait boire une bonne quantité de cet alcool et avoir alerté ses copains, il l’a laissé repartir en direction d’Annecy. Ce qui devait arriver arriva et ce contrôleur chuta au beau milieu du carrefour principal de Saint-Jorioz sous la risée des copains que mon Père avait prévenu…..Bonne méthode anticorruption!

A Seyssel, cette fois ci, mon cousin Alban avait pour habitude d’annoncer à ses invités, au cours du repas, le fait qu’un de ses cousins avait passé la majeure partie de sa vie en prison et que le deuxième avait passé sa vie à se promener en Afrique. Lors d’une dîner auquel étaient invités le patron parisien de la Banque BNCI (aujourd’hui BNP) et son épouse il avait donc fait cette déclaration avec un sérieux phénoménal….Je ne vous explique pas la tête de nos deux invités, mais après un moment de silence général, il leur déclarait:  » et oui, mon cousin était l’aumônier de la prison d’Annecy, et son frère était missionnaire en Afrique ». L’atmosphère c’est de suite détendue, mais ce souvenir m’est impérissable.

Ci après une photo de la source et cascade du Var à Saint-Jorioz.
et le pont de Seysssel

Bonne soirée.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Laisser un commentaire