QUI SUIS-JE ?

Je suis né à Saint-Jorioz le 08 Mars 1945 et réside depuis 2005 à Seyssel, commune natale de ma Grand-mère paternelle.
Marié depuis Juin 1966 à Jacqueline (née à Frangy), nous avons cinq enfants et sept petits-enfants.
Après ma scolarité à l’école primaire de Saint-Jorioz, j’ai obtenu mon CAP de tourneur au Collège Moderne et Technique d’Annecy(depuis renommé Lycée Germain Sommeiller).
J’ai accompli mon service militaire à la Base Aérienne de Bron  après avoir effectué mes « classes » à celle d’Istres  et un stage-formation « transmission télétype » à celle des Milles.

Dès ma libération en Septembre 1965,  j’ai débuté  mon activité de transporteur avec un camion benne Berliet type GLR datant de 1957 (le fameux 5 cylindres). Monsieur Joseph Briffod alors concessionnaire Berliet à Bonneville m’avait vendu ce camion en contrepartie de traites acceptées et donc totalement à crédit et sans agios…

Les deux reportages suivants sont très explicites sur mon parcours professionnel:

JT TV 8 Mt BLANC  Février 2001

 

 Du 27 Juin 2006 au 23 Aout 2011, j’ai présidé l’Association MEGEVAND TRI MODAL et cela m’a permis de dialoguer avec de nombreuses personnes lors de journées d’information-débat, que je  sois  » invité » ou »intervenant ». Cette association ‚ loi 1901‚ avait pour objectifs:


PRESCRIRE une organisation RATIONNELLE des transports de
marchandises.
PROMOUVOIR en particulier le transport COMBINE Rail / Route /Maritime ou
Fluvial.
ENCOURAGER l’utilisation de caisses mobiles de GRAND VOLUME, en particulier
les UECI, compatibles maritime, palettisables, donc 100% polyvalentes tous
modes de transport.

 

 

Un échec oui mais…

En Juin 1996 je mets en route, après acquisition en location-vente, d’une plate-forme logistique et intermodale de TRANSPORT COMBINE (seules les caisses passent du camion au wagon) possédant un embranchement ferroviaire privé ayant accès direct en gare de VIRY (Haute-Savoie ) à la ligne RFF BELLEGARDE-EVIAN 74 (donc accès à l’ensemble des réseaux de voies ferrées européennes ).
¤ SITUATION DE CETTE PLATE-FORME : en frontière Franco-Suisse (3 kms ) et 15 kms du centre de Genève .
¤ SURFACE : 65000 m2 entièrement viabilisés . Il s’agit d’un espace clos sur lequel sont construits 2500 m2 d’entrepôts et bureaux .
Pour information, cette plate-forme a été créée dans les années 1960 par le constructeur CITROEN afin d’acheminer par rail ses véhicules neufs destinés surtout au marché Suisse. A cette époque, le rail était fiable et compétitif …
¤ MATERIEL : Un constructeur de STACKER (engin de levage de conteneurs et de caisses mobiles , automoteur à pneus ) me proposait gracieusement la mise à disposition d’un engin neuf en échange d’un service commercial de publicité. En effet, ce site aurait été une « expo-démonstration » réelle de ses matériels pour ses clients mondiaux dont l’accès était facilité par l’aéroport Genève-Cointrin .
Un loueur de conteneurs Américain , voulant faire connaître son matériel en France et en Europe, m’avait mis à disposition des conteneurs d’une réelle innovation technologique. Ces matériels ont la polyvalence totale en ce qui concerne le transport multimodal : compatibilité pour le transport combiné rail route et maritime et. très important étaient palettisables. A l’heure actuelle, en Europe, les caisses de combiné ne sont pas multi-fonctionnelles.


Le seul problème rencontré a concerné l’acheminement au départ et à l’arrivée de mon site de Viry par le « système SNCF « …je dis bien « système » car la SNCF n’a plus la maîtrise du transport combiné.

La SNCF est simplement « tractionnaire », et ses filiales (passées depuis sous contrôle majoritaire du privé ) n’avaient et n’ont aucune volonté de développement de ce mode de transport combiné malgré  620 Millions d’aide annuelle de l’état. Je pense que si ces sommes avaient été correctement utilisées, nous aurions aujourd’hui de réelles possibilités de transfert partiel du transport routier vers le rail, le fluvial et le maritime.
Il est tout de même navrant de ne pouvoir utiliser nos moyens SNCF car si ceux-ci étaient gérés avec un souci d’efficacité, de rentabilité et de service public, nous éviterions de voir disparaître inévitablement notre patrimoine français.
Le comble est tout de même d’avoir conçu le train voyageurs (TGV) le plus rapide du monde et de ne pas être capable d’acheminer des trains marchandises ( vitesse d’acheminement d’un point A à un point B = 08 km/heure )!
D’autre part le transport français étant en train de disparaître (voir les cadences de rachats actuelles), d’ici quelques années nous n’aurons à gérer que des flux de camions de plus en plus importants qui généreront des profits aux firmes étrangères . L’Europe c’est bien, mais partageons les avantages et les inconvénients .
Ne vaudrait-il pas mieux réapprendre à être performant en France plutôt que de se lamenter chaque fois que notre savoir faire passe sous le contrôle des firmes étrangères ?
Je tiens à faire remarquer (mais vous l’aurez noté ) que cette tentative, qui a causé la disparition de mon entreprise, a débuté en 1996 donc 3 ans avant la catastrophe du Mont-Blanc…
Les gouvernements, en place depuis 1997, n’ont pas fait le moindre effort pour m’aider sur ce projet; mais, sur ce point, il faut bien constater qu’aucun gouvernement (quel qu’il soit ) ne s’est intéressé aux transports terrestres et maritimes depuis les 30 dernières années …Donc, essayons d’oublier le passé et réfléchissons au futur . A ce sujet, je voudrais donc rapidement (mais je suis prêt à développer ces points avec quiconque accepterait de m’écouter ,et ce, à la condition que ce soit pour faire avancer concrètement les choses ) dénoncer ce qui ne vas pas ,et proposer des solutions immédiates .
CONCERNANT LE GROUPE SNCF PARTICIPATIONS :
Les différents modes de transports composant ce groupe sont directement CONCURRENTS ENTRE EUX et par conséquent tirent les prix de transports à la baisse.
Le trafic « FRET SNCF » disparaît donc au profit de ses filiales routières ( GEODIS) qui concurrencent aussi le transport combiné (CNC) lui -même concurrencé par NOVATRANS (service de transport combiné aux transporteurs routiers).
Ici aussi que l’on m’explique comment cela peut fonctionner rationnellement !!
Il faut que certains cheminots ( à tous les échelons ) arrêtent de nous dire qu’ils se mettent en grève pour améliorer le service! Il faut savoir qu’une grève de 10 jours sur le trafic frêt entraîne son dysfonctionnement pendant 4 MOIS ! Pourtant une grande partie de ces personnels serait prête à avoir un comportement responsable à condition bien sûr qu’on leur laisse une plus grande liberté d’agir .
Comme dans le privé, certains syndicats ont une grande responsabilité dans les dysfonctionnements et il serait temps qu’ils se rendent compte qu’ils tuent l’emploi en voulant systématiquement « lutter » contre leurs patrons
Ici aussi je voudrais que l’on m’explique comment des salariés peuvent gagner leur vie si il n’y a plus de patrons!
A TEMPS DE TRAVAIL EGAL, un conducteur de train gagne le double d’un chauffeur routier. Je ne dis pas qu’il faut baisser le salaire des cheminots, mais bien entendu, il faut augmenter celui des chauffeurs routiers afin que les chauffeurs -dignes de ce nom- gagnent correctement leur vie .Ce métier le mérite bien s’il correspond à une véritable motivation. A ce sujet , j’interpelle certains syndicats qui, par leur méthodes  » anti-petits-patrons  » cassent l’emploi. J’ai, à ce propos, des faits précis à développer au grand jour avec les intéressés (syndicalistes et salariés ). On ne peut pas, à la fois, participer à la démolition de petites entreprises et se plaindre ensuite lorsque les grands groupes appliquent leurs méthodes salariales uniformes et licencient par centaines ou milliers les salariés.

.
Que le rail redevienne fiable et compétitif ! Qu’il soit public ou privé, seul le résultat compte!
Que la route redevienne, comme il y a 40 ans, un mode de transport où les transporteurs gagnent correctement leur vie en respectant les règles de sécurité et puissent payer les bons chauffeurs au juste prix

.
Que les sociétés ferroviaires européennes se désengagent rapidement de leurs filiales routières. Sur ce point la SNCF n’est pas la seule critiquable puisque la SNCB (BELGIQUE) et la DEUTSCH- BAHN (RFA ) ont la même politique routière.

Rédigé en Janvier 2001.

 

 

Contact:

Maurice Mègevand

1, Rue du Mont des Princes

74910 SEYSSEL

07 71 01 67 17

04 50 20 53 07

mail: maurice.megevand@gmail.com