La route du Val de Fier barrée pour la énième fois du 23 Juillet au 24 Août inclus.

Dès le début des années 1950, mon cousin Alban Coissard, (entrepise Coissard à Seyssel) alors exploitant de la carrière, avait, en 4 portions différentes de cette route, débuté son élargissement totalement gratuit et ô combien logique.

 

Le « site protégé » du Val de Fier, qui soit-disant ne permettait pas la sécurisation efficace de cette route, est tout de même mis à mal actuellement………

 

Dès le début des années 1960, j’ai participé à ces travaux et particulièrement en ce lieu précis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La photo suivante représente un autre lieu, situé pratiquement à la suite du précédent et, de même, facilement identifiable.

 

 

 

Qui osera soutenir que ces poses successives de « grillages dits de protection » seront efficaces si un éboulement d’une telle ampleur se produisait, bien malheureusement, un jour?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En ce lieu, la dite protection s’est affaissée avant toute chute de rochers!!

 

La prochaine image témoigne, exactement à l’identique, des matériels que nous utilisions à cette époque!

En résumé, si depuis cette date, les différents exploitants de la carrière, avaient été, soit  autorisés, soit contraints à poursuivre ces aménagements, à ce jour, 3 km de cette très dangereuse route seraient totalement sécurisés contre les risques d’éboulements rocheux.

Et cela, entièrement gratuitement, y compris le percement du tunnel que je propose depuis de longues années

D’autre part, d’importants affaissements de cette route , en plusieurs endroits, risquent de se produire à tout moment. Ces risques, dus à l’érosion du lit du Fier, sont connus depuis de très nombreuses années!

 

 

La sécurité des personnes sera t’elle prise en compte avant qu’un drame se produise?

 

https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Des-purges-et-des-minages-vont-securiser-le-Saleve/story/15078042

Sur ce site, où il n’y a aucun danger pour les personnes, d’importants travaux de sécurisation vont être entrepris et en particulier la réalisation d’un « piège à cailloux », une solution que je propose depuis de nombreuses années tout au long de la route du Val de Fier!

J’en conclu donc que le « visuel » a plus d’importance que la sécurité des personnes.

 

 

Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Laisser un commentaire