Lyon-Turin: des milliards plutôt que le développement et l’amélioration de la ligne existante !!

En 2030, si les prévisions sont respectées, l’ inutile, onéreuse et pharaonique réalisation du « Lyon-Turin » sera donc en principe opérationnelle. A cette date, les camions en circulation seront à 90% motorisés soit au Gaz Naturel, soit Hybrides Gaz-Gas-oil, soit répondant au minimum à la norme Euro 6. Ces véhicules sont opérationnels à ce jour et par conséquent les problèmes liés à la pollution par ces camions seront « réglés » bien avant 2030! Concernant les encombrements routiers, le Transport Combiné Rail-Route-Fluvial et Maritime existe! Par contre et je le dis depuis très longtemps, le Ferroutage ou le Merroutage ne sont pas efficaces, nous en avons la preuve à Aiton, et de surcroît ne survivent qu’à l’aide de grosses subventions. A tous ceux qui soutiennent ces deux systèmes (au propre et au figuré), je pose cette question: « l’acheminement d’une caisse mobile qui traverse sur un train ou contourne sur un navire notre Pays n’est il pas tout simplement plus logique que la solution qui consiste à transporter le camion complet et son chauffeur sur de courtes distances dans le cas du Ferroutage ou Merroutage? »

ECO DES PAYS DE SAVOIE du 14 Février 2003:

Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Laisser un commentaire