A propos de la SEMCODA et du SIESS à Seyssel 9.

Depuis plusieurs semaines, un nouveau carrefour giratoire a été mis en service au centre de Seyssel, avec pour but essentiel de sécuriser et fluidifier les flux de tous véhicules, générés par les 7 nouvelles constructions des sites Semcoda, Siess et salle paroissiale mais à ce jour, le seul accès à cet important chantier se trouve sur le lieu le PLUS ETROIT de la rue du Mont des Princes.

Ce jour, comme le montre la photo ci-jointe, un semi-remorque porte engins, lourdement chargé, est resté immobilisé plus de 15 minutes, barrant totalement la Rue, suite à la rupture du circuit d’air de la remorque, causé par l’accrochage du seuil car de plus cet accès est pourvu d’un dos d’âne (ancien portail du Siess).

Qu’attend donc la Semcoda pour « activer » ce nouvel accès?

Depuis hier, un nouveau terrassement concernant deux nouveaux immeubles sur ce site engendre une poussière très importante due aux aller-retours de nombreux camions.

Nos véhicules mais cela est un moindre mal, « souffrent » aussi:

Comme par hasard, ce matin, jour de réunion de chantier, ces camions étaient bien moins nombreux…..

Je répète donc ma question:

Qu’attend donc la Semcoda pour « activer » ce nouvel accès?

A propos de la SEMCODA et du SIESS à Seyssel 8.

Décidément, le service promotion-vente de la Semcoda n’a pas plus de respect des règles minimum de sécurité que son service construction car, en effet, ce jour de 11h45 à 12h45 c’est à dire pendant le pic de circulation tant piétonne qu’automobile, ce camion-grue est resté positionné au beau milieu de ce carrefour (D 992- D 57) afin de positionner un nouveau panneau publicitaire……..ceci, bien entendu sans aucune gestion de la circulation.

Accès des containers du parking des écoles à Seyssel.

Il serait bon, à mon humble avis, que les 2 rangées de containers, soient avancées sur leur partie avant, largement disponible, afin que ceux ci soient plus espacés et surtout accessibles coté massif.

Bien entendu, il serait bon aussi que certaines personnes se donnent la peine de rechercher les containers pratiquement vides, à condition qu’ils soient accessibles…..Au moment de ces prises de photos, j’ai dû indiqué à une personne, bien embarrassée avec son sac d’ordures, l’accès de ceux situés à l’arrière.

Je compte sur la Communauté de Communes Usses et Rhône afin qu’elle dicte ma solution à ses prestataires.

A propos de la SEMCODA et du SIESS à Seyssel 7.

Voici l’état du trottoir longeant le chantier et la Rue de Savoie (RD 992) en particulier à ce point précis situé au niveau du passage piéton le plus emprunté de Seyssel car il est l’accès principal aux 3 établissements scolaires.

Ce lieu de passage est emprunté entre autres par des personnes à mobilité réduite munies de déambulateurs et de parents avec leurs poussettes.

Cette partie a bien été remise en état, comme l’atteste ma photo:

Mais rien n’a été fait pour celle-ci, à savoir sur une distance de plus de 40 m!!

Cette situation va t’elle perdurer jusqu’à la fin du chantier, environ 2 ans?

A propos de la SEMCODA et du SIESS à Seyssel 6.

Non satisfaite d’avoir occasionné, à l’occasion de la mise en place des « cloisons berlinoises », de très nombreuses fissures à l’intérieur de nôtre habitation, sans accepter, je le répète, de nous dédommager, la SEMCODA, quelques semaines plus tard a provoqué l’effondrement total du trottoir et partiel de la chaussée de la Rue du Mont des Princes, comme le montre bien la photo suivante.

Cette partie du terrain réservée à la construction de 2 des 3 prochains immeubles, donc 6 contrairement aux 3 apparaissant sur la photo montage, n’est qu’un ancien marais……….

Il convient de noter qu’au beau milieu de ces 6 bâtiments sera également construit le local technique du SIESS…….

La photo de cette pelle de 90 tonnes embourbée donne une idée très précise de la qualité du terrain sur lequel vont être construits 6 immeubles ainsi qu’un bâtiment industriel!!

A propos de la SEMCODA et du SIESS à Seyssel 5.

Est ce normal que ce soit moi qui ai appris au chef de chantier de l’entreprise chargée des terrassements de la présence de plusieurs citernes à carburant sur ce site ayant été occupé par deux anciens garages dont l’un était pourvu d’une station service….je ne le pense pas.

Est ce normal, qu’après leur avoir signalé les emplacements précis de ces cuves à carburant, le terrassement ai débuté avant leur dégazage……..je ne le pense pas non plus.

Est ce normal que les déblais divers issus de ce premier terrassement, pollués par les carburants comme le montre très bien la photo suivante n’aient pas été acheminés vers un centre de dépollution……..je ne le pense pas non plus.

A ce jour, les « découvertes » continuent…….

A propos de la SEMCODA et du SIESS à Seyssel 4.

Ci dessous, voici une photo prise suite à mon intervention en Mairie et de la venue rapide sur le chantier du 1er Adjoint Gilles Callet qui a immédiatement stoppé cette démolition qui comme on le voit s’effectuait sans aucune barrière de protection.

Sans « catastrophisme » de ma part, un drame a surement été évité ce jour là car les piétons et enfants des écoles empruntaient, accompagnés de leurs enseignants, le trottoir longeant ce chantier.

Le lendemain, après la mise en place de barrières de protections sur le pourtour complet du chantier, la démolition c’est poursuivie et la photo suivante démontre bien le risque encouru avant.

A propos de la SEMCODA et du SIESS à Seyssel 3.

Est il normal et surtout légal que la commune de Seyssel ai cédé à titre GRATUIT une parcelle de terrain au bénéfice du SIESS, un organisme dont le but est la distribution locale d’électricité et non la promotion immobilière?

Indirectement, ce « don » bénéficie ce jour à la SEMCODA, désormais propriétaire des ex terrains du SIESS sur lesquels elle construit, entre autres, des logements.

Cette parcelle de 858 m2 aurait à mon avis, due être l’objet d’une échange en vue de créer un giratoire au lieu et place du très dangereux et encombré carrefour des D 992 et D 57 Rues de Savoie et Mont des Princes.

Ci-dessous, voici une vue, après démolition, de la partie qui, si elle avait « bénéficiée » de l’échange que je prônais avec la cession gratuite de celle, communale je le répète, de 858 m2, aurait permis de réaliser un giratoire!

A propos de la SEMCODA et du SIESS à Seyssel 2.

Déjà, lors de la délivrance, le 14 Février 2017, par la municipalité en place à cette époque, du permis de construire ci-dessous, la SEMCODA a affiché, une hauteur des futurs bâtiments de 10,56 m alors que la réalité était de 14,85 m sans ne jamais la modifier (malgré mes remarques au cours de ma procédure) sur le panneau d’affichage, apposé sur la clôture du ténement appartenant au Syndicat Intercommunal Energie et Services de Seyssel (anciennement Régie d’Electricité de Seyssel).

Comme en ce qui concerne les dégâts occasionnés à mon habitation, le sérieux de cette entreprise laisse à désirer………..

Ce nouveau panneau, mis en place suite à la modification partielle du permis, comporte la même « erreur » concernant la hauteur de ces immeubles en construction qui, je le rappelle sera de 14,85 m.

A propos de la SEMCODA et du SIESS à Seyssel 1.

A toutes fins utiles, il n’est nullement question pour moi de remettre en cause ce système de « parois berlinoises » mais j’insiste sur le fait qu’elles ne doivent pas être utilisées, comme c’est le cas, dans ce lieu précis de Seyssel par rapport à la proximité immédiate d’anciennes constructions.
La moindre des corrections concernant la SEMCODA, aurait été d’en assumer les dégâts causés à mon domicile comme le font, je le pense, les autres promoteurs………..

A l’attention des personnes qui ne connaissent pas ce système de « parois berlinoises », voici les photos de la fin de chantier de leur mises en place.