A nouveau 115 000 euros « engloutis » route du Val de Fier !

C’est précisément ici qu’un mini éboulement avait arraché les filets soi disant de protection en 2013 et à mon avis , il s’agit du passage le plus exposé à un grave éboulement étant donnée la hauteur très importante de laquelle peuvent se « décrocher » des rochers. Dans ma proposition datant de 2007, cette portion était évitée car la chaussée était remplacée par le tunnel. Mais voila, cela ne coûtait rien aux contribuables mis à part les coûts de revêtement (enrobage et signalisation) !

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

De plus, je voudrai bien me tromper en affirmant que les filets que l’on voit ci après n’ont pas été démontés et donc mis au rebut afin de pouvoir évacuer les éboulis accumulés derrière depuis à peine 2 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 4 vues suivantes sont celles, facilement reconnaissables par les usagers de cette route, des 4 portions qu’avec mon cousin Alban Coissard, avions exploitées au début des années 1960, en élargissement puisque la parcelle sur laquelle est implantée la carrière s’étend sur environ 3 kilomètres. Ici déjà, nous avions eu de nombreuses oppositions, notamment à cause du fait que ce site du Val de Fier était soi-disant classé. Lorsque l’on voit ce qu’il en est à ce jour, on croit rêver! Si cette exploitation s’était poursuivie jusqu’à ce jour, la majeure partie de ce parcours, y compris le tunnel que je propose, serait sécurisée contre tout risque d’éboulement. Et, encore une fois GRATUITEMENT !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Val de fier, un site « classé » lorsqu’il s’agit de sécuriser cette route, mais par contre quand il s’agit d’intérêts privés, plus de problèmes !!

Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Laisser un commentaire