Enfin, nos dirigeants ont compris que le Ferroutage n’est pas la solution au transfert partiel de la route vers le rail !!

Comme on le voit sur cette photo, le site de ferroutage est positionné à proximité du portique de chargement des caisses mobiles de transport combiné à Bettembourg ! Un comble !

Le ferroutage que je nomme depuis avant sa mise en place « d’usine à gaz » avait pour principal but d’ « aider » financièrement la Société  Lohr industries et accessoirement calmer les opposants aux camions des vallées alpines avec ce qui est toujours à ce jour qu’une expérimentation entre Aiton et Orbassano.

 

Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Laisser un commentaire