Dans son édition d’hier, le Journal « Le Faucigny » me donne la parole.

Je me permets donc de recommander l’achat de ce numéro en vente dès ce jour.

Mon coup de colère est motivé par la construction massive à Seyssel Hte-Savoie, commune ou les emplois font cruellement défaut et qui devient une ville « dortoir ».

Je m’en remets à la Justice afin de décider du bien-fondé ou non de mon recours.

J’aimerai bien que la population Seysselanne et celle des communes alentours, donnent un avis sur la création d’un giratoire au carrefour des D 57 et D992, solution que je prône depuis de nombreuses années car ceci n’est pas du ressort de la Justice.

Il serait bon, selon moi, que l’on profite de ce futur chantier de construction pour libérer les surfaces utiles à cet aménagement routier, ce qui sécuriserait ce carrefour, et fluidifierait la circulation.

 

Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

4 commentaires pour “Dans son édition d’hier, le Journal « Le Faucigny » me donne la parole.”

  1. PETEY Annick dit :

    Bonjour,

    Je soutiens tout à fait votre démarche. Un projet de cette envergure dénaturerait totalement l’harmonie de ce quartier. La densité du bâti n’est pas acceptable, hauteur des immeubles, logements trop nombreux créant un afflux de nuisances et de circulation routière insupportable, sans compter les stationnements anarchiques qui se produiront sur la route, l’impact néfaste pour les habitations environnantes concernant l’ensoleillement… et la vue ne se résumant plus qu’à des murs se dressant en face des villas et autres appartements situés dans les structures moins imposantes déjà édifiées.

    En outre, le seul espace de verdure qui subsiste à la Chaumette disparaitrait. Le béton et le bitume cela suffit !

    Enfin, ce projet ne prend pas en compte la dangerosité du carrefour où trop d’accidents se produisent. Le dernier pas plus tard que le 27 août. La configuration des lieux et l’accroissement de la circulation nécessitent la mise en place URGENTE d’un rond-point. Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour agir….

    Bravo pour votre courage et merci au nom de tous.

    Cordialement

    Annick

  2. Mègevand dit :

    Bonjour.

    Merci pour vôtre soutien et j’espère qu’à tous, nous obtiendrons gain de cause, pour le bien-être de tous les Seysselans.

    Bien cordialement,

    Maurice.

  3. GIRAUD Nathalie dit :

    Bonjour
    Les questions de sécurité routière,vue le nombre de véhicules circulants de nos jours, sont une priorité, mais pas pour tout le monde apparemment…
    Il est primordial de sécuriser ce passage avant que d autres accidents n arrivent et ne surtout pas compter sur la civilité des gens : elle n existe quasi plus. Je roule beaucoup et je me rend compte tous les jours que si les automobilistes ne sont pas contraints à ralentir ou laisser passer les autres , ils ne le font pas. Donc, ce rond point est obligatoire en prévision des futures constructions.
    Sur ce bonne journée à tous.
    Nathalie GIRAUD.

Leave a Comment to PETEY Annick